Maillezais

D’abord presqu’île de l’antique Golfe des Pictons, Maillezais entre dans l’histoire autour de l’an mille avec le transfère du monastère Saint-Pierre consacrée en 989 (aujourd’hui Saint-Pierre-le-Vieux, commune voisine de Maillezais) à la place du château de chasse des ducs d’Aquitaine situé sur un promontoire de la presqu’île. C’est de ce nouvel emplacement du monastère que naîtra un bourg qui prendra le nom par la suite de Maillezais (qui aurait pu se nommer “Saint-Pierre-le-Jeune”).
En effet, les sources les plus anciennes nomment la presqu’île “Insula Malleacensis” que l’on peut traduire par “Île de Maillé”. L’ancienneté du bourg de Maillé implanté antérieurement à Maillezais peut expliquer cette dénomination de la presqu’île puis finalement du bourg de l’abbaye.
D’abord simple bourg rattaché à son abbaye, Maillezais accède au rang de paroisse au XIIe siècle. Cela se traduit par la construction d’une église (vers 1140) dédicacée à Saint Nicolas de Myre.